Jambes sans repos : les 18 meilleurs remèdes de grand-mère.

En cas de problème de jambes sans repos, il est recommandé de consulter un neurologue qui vous prescrira des médicaments. Si vous les supportez bien, pas de problème. Si vous ne les supportez pas, sachez qu’il existe des alternatives naturelles qui pourront aussi vous aider, sans effets secondaires.

AVERTISSEMENT :
Ce site ne peut en aucun cas se substituer à votre traitement médical. Seul, un médecin dans l’exercice de sa profession peut poser un diagnostic et prescrire un traitement médical.

Voici 18 remèdes de grands-mères intéressants contre les jambes sans repos + le 19e qui est vraiment RA-DI-CAL, même pour les cas désespérés qui durent depuis de nombreuses années. Certaines personnes vivent un véritable enfer avec ces symptômes. Cette nouvelle technique naturelle améliore l’efficacité de la dopamine et élimine le symptômes des jambes sans repos dès le premier jour. Sans médicaments, ni contre-indications, ni effets secondaires. Commençons par le début :

Evitez la pollution électromagnétique

Jour et nuit, nous sommes bombardés d’ondes de toute part : relais de téléphonie portable, wi-fi, compteurs Linky, TV,… Coupez le wi-fi tous les soirs en se couchant. Vous pouvez aussi recouvrir le compteur Linky d’un caisson blindé (voyez comment sur Youtube), et si vous construisez ou rénovez une maison, demandez à l’entrepreneur d’utiliser des fils électriques « blindés » (surtout près de votre lit),…

Marchez pieds nu dans l'herbe (en été...)

Pour neutraliser l’électricité statique de vos jambes, marchez fréquemment pieds nus dans l’herbe, et quand vous vous promenez en forêt, touchez les plantes vertes pour vous raccorder à la terre.

Faites ce petit exercice chaque soir en vous couchant

Chaque soir, avant de vous endormir, faites tourner la pointe des pieds en mouvements circulaires vers l’intérieur, puis vers l’extérieur.

Preuves scientifiques : pas d’études sur le sujet mais très recommandé par le corps médical.

Prenez une douche tiède et terminez en passant vos jambes sous l’eau froide

Pour favoriser une meilleure circulation veineuse, terminez vos douches à l’eau froide. Vous le savez, le froid stimule la circulation sanguine et aide à diminuer les symptômes du SJSR. Au début, commencez par la douche froide sur les pieds, puis remontez sur les jambes. Avec un peu d’habitude, vous pourrez même passer l’eau froide sur tout le corps.

Preuves scientifiques : très recommandé par le corps médical.

Alternez les compresses chaudes et froides

Si vous n’avez pas la possibilité de prendre de douche froide avant de vous coucher, ou si les jambes sans repos vous réveillent au milieu de la nuit, les compresses vous aideront. Vous pourrez même les utiliser directement en restant dans votre lit. Vous les placez sur vos jambes, en alternant le chaud et le froid, pour soulager vos impatiences.

Preuves scientifiques : pas d’études sur le sujet mais très recommandé par le corps médical.

Quelques plantes médicinales pour soulager les impatiences

Les plantes aussi peuvent venir soulager l’impatience nocturne ! Elles disposent de propriétés variées, et vous pouvez les utiliser selon les bienfaits que vous recherchez. Par exemple, face aux jambes sans repos, ces plantes vous seront particulièrement utiles :

La rhodiola, le tribule terrestre ou la mascate qui stimulent la production de dopamine, dont la carence peut engendrer le SJSR.
Le rhizome de fragon épineux, car il est reconnu pour son efficacité face à l’insuffisance veineuse.

La valériane, le passiflore ou encore le millepertuis qui sont connus pour leurs propriétés relaxantes et apaisantes, et donc particulièrement utiles face aux troubles du sommeil.

En fonction de vos préférences, vous pourrez les consommer sous forme de tisanes, gélules, compléments alimentaires ou encore poudres. Assurez-vous seulement d’en choisir de qualité pour profiter de leurs bienfaits.

Preuves scientifiques : pas d’études sur le sujet mais très recommandé par le corps médical.

Le vinaigre de cidre

Le vinaigre de cidre est un remède de grand-mère reconnu pour améliorer la circulation sanguine et diminuer l’hypertension artérielle. Ce peut donc être un allier de choix face au syndrome des jambes sans repos !

Imbibez un linge propre de vinaigre de cidre, et entourez-le autour de vos jambes avant de laisser agir une trentaine de minutes. Pour encore plus d’efficacité, vous pouvez également surélever vos jambes pour faciliter le parcours de votre sang.

Preuves scientifiques : peu d’études sur le sujet mais c’est un remède très connu.

Faites régulièrement du sport ou de la marche

Selon une étude de la Restless Legs Syndrome Foundation, faire du sport régulièrement permettrait de réduire les symptômes jusqu’à 40% ! Le sport entraîne la libération de dopamine, ce dont vous avez justement besoin.

Preuves scientifiques : très recommandé par le corps médical.

Stimulez votre système veineux grâce à des massages

Faites un massage avec votre conjoint pour détendre vos muscles et stimuler votre circulation. Utilisez une bonne huile végétale, comme l’huile d’arnica, de noyau d’abricot, ou de calophylle inophyle. Vous pouvez y ajouter quelques gouttes d’huile essentielle de cyprès, citron, menthe poivrée, romarin ou gingembre.

Attention : les huiles essentielles sont contre-indiquées pour les femmes enceintes ou allaitantes, les enfants et les personnes aux antécédents de cancer hormono-dépendant.

Preuves scientifiques : très recommandé par le corps médical.

Étirez-vous avant de vous coucher

Avant d’aller au lit, vous pouvez détendre vos muscles en effectuant quelques étirements doux. Cela pourrait vous aider à réduire les crises.

Dépliez vos jambes pour les étirer, bougez-les et repliez-les. Répétez cette opération plusieurs fois. Répétez ce processus pour étirer vos mollets, vos cuisses et atténuer leur tension musculaire.

Vous voulez aller plus loin ? Certaines disciplines comme le yoga ou la relaxation progressive se basent sur ces techniques, et peuvent s’avérer très utiles pour améliorer votre sommeil.

Preuves scientifiques : très recommandé par le corps médical.

La relaxation musculaire progressive pour soulager les impatiences nocturnes

La relaxation musculaire progressive est une technique qui consiste à contracter puis relâcher progressivement les différentes parties de votre corps, pour atteindre un relâchement complet, en commençant par les pieds, jusqu’au sommet du crâne. Respirez lentement et profondément pour vous détendre.

Preuves scientifiques : très recommandé par le corps médical.

La sophrologie face au syndrome des jambes sans repos

La sophrologie est indiquée dans le traitement du syndrome de Wittmack-Ekbom, et vient souvent renforcer une prise en charge médicale. L’association France Ekbom elle-même conseille le recours à la sophrologie pour faire passer les crises et les éviter. La sophrologie s’appuie en effet sur des exercices de relaxation, qui sont souvent recommandés pour vous soulager lors des crises.

Cette méthode douce permet aux patients d’accepter et de prendre du recul vis-à-vis de leur diagnostic. Elle vous apprend également des exercices pour vous apprendre à gérer les sensations désagréables qui surviennent lors des épisodes d’impatience nocturne. La sophrologie vous propose également un accompagnement psychique, notamment dans la gestion du stress qui peut aggraver ce trouble.

Preuves scientifiques : nombreuses études sur la sophrologie en général.

Choisissez bien l’eau que vous buvez

En cas de SJSR, préférez une eau riche en magnésium comme Hépar, Rozana, Quézac ou Badoit

Preuves scientifiques : très recommandé par le corps médical.

Adoptez une alimentation équilibrée pour éviter les carences

D’autres carences peuvent également provoquer ce syndrome, c’est pour cela qu’il est important d’adopter une alimentation équilibrée si vous en souffrez. Soignez par ailleurs vos apports en fer, magnésium, vitamines B, calcium et potassium : fruits secs et oléagineux (amandes, noix…), légumes verts (épinards, brocolis…), certains fruits (bananes,…), légumineuses et céréales complètes (pois chiches, lentilles…), avocats, chocolat noir, poissons gras et certaines viandes.

Preuves scientifiques : très recommandé par le corps médical.

Les compléments alimentaires et les vitamines

Si votre alimentation ne suffit pas à couvrir vos besoins en nutriments, vous pouvez envisager de prendre des compléments alimentaires. Notez cependant que ces derniers ne devraient pas remplacer un régime alimentaire équilibré, et qu’il est important d’en choisir de qualité.

Preuves scientifiques : très recommandé par le corps médical.

Le savon de Marseille ou des bijoux en or dans le fond du lit ou sous le matelas

Certaines personnes placent un savon de Marseille ou des bijoux en or (pas du plaqué) dans le fond du lit ou sous le matelas. On prétend que cela comble un manque de potassium. Mais le syndrome des jambes sans repos est seulement caractérisé par un manque de fer et de dopamine. Donc, cela a peu d’intérêt.

Preuves scientifiques : pas d’études sur le sujet, mais de nombreuses personnes en sont contentes contre les symptômes légers ou récents.

Couchez-vous et levez-vous chaque jour à la même heure

Les troubles du sommeil ont tendance à créer un cercle vicieux : si vous en souffrez, vous ne parvenez pas suffisamment à vous reposer, ce qui ne fait que les renforcer. Pour y faire face, établissez une routine en essayant de vous coucher et de vous lever chaque jour à la même heure. Vous pouvez même mettre en place un rituel pour vous détendre avant de vous mettre au lit.

Preuves scientifiques : très recommandé par le corps médical.

Utilisez une couverture lestée

Une couverture lestée exerce une pression sur votre corps, vous procurant une sensation d’apaisement et de réconfort lorsque vous êtes couché. Et surtout, elle augmente les effets si elle est utilisée conjointement avec un petit duvet antistatique.

Preuves scientifiques : effet démontré par une étude suédoise sur 27 personnes.

Enfin la solution RA-DI-CALE qui élimine complètement les jambes sans repos dans plus de 75 % des cas.

Enfin une solution radicale dans plus de 75 % des cas dès le premier jour pour les cas très sévères de jambes sans repos !

Dans 25% des cas, il faudra un peu plus de temps. Mais trois personnes sur quatre peuvent faire la fête après le premier jour !

En fait, notre organisme fabrique sa propre dopamine, mais certains en produisent plus que d’autres. De plus, on a découvert qu’un excès d’électricité statique dans les jambes pouvait freiner l’action de la dopamine.
Dès lors, vous pouvez placer un petit duvet antistatique dans votre lit, juste sous les jambes, entre le matelas et le drap. Son action diminue la charge électrostatique des jambes, et améliore les effets de la dopamine.

Une étude clinique randomisée en double aveugle avec placebo est même prévue pour 2024.

Les résultats sont spectaculaires : chez 75 % des utilisateurs, les jambes sans repos ont disparu dès le premier jour. Chez les autres, il faudra compter quelques jours ou quelques semaines avec l’aide aussi de quelques compléments alimentaires.

Avant de découvrir le fonctionnement de cette technique, voyez quelques témoignages en vidéo, certifiés sincères et véritables.

Nos Témoignages :
Ils ont vaincu leur mouvements d’impatiences !

Pourquoi est-ce important de consulter les témoignages ?

Vous verrez probablement parmi ces personnes, des cas semblables au vôtre, et vous vous reconnaîtrez.
Les témoignages ci-dessous en vidéo sont certifiés sincères et véritables. Nous ne connaissons pas ces personnes qui sont de véritables clients qui donnent leur avis sincère sur le MAGICRAMP.

Lucienne, 92 ans (Belgique)

Plus de symptômes depuis le premier jour ! Je me sens revivre. Dommage que je n’ai pas connu votre MAGICRAMP plus tôt.

Jean-Pierre (France)

Le premier jour, pas beaucoup d’amélioration, mais dès les 2e et 3e jours, je n’ai plus de symptômes. Je suis heureux.

Philippe (France)

Plus de symptômes depuis le premier jour ! Et déjà plus d’un an d’utilisation. Je le recommande à tous.

Yvonne (France)

Le premier jour, je n’ai eu aucune amélioration. J’avais oublié un petit détail du mode d’emploi… Dès le deuxième jour, ce fut super…

Céline (France)

Pas d’effets au début. Ce n’est pas complètement parti, mais j’ai une nette amélioration après 3 semaines avec le Plan B.

Marc (France)

Incroyable Je suis apparemment dans les 75 cas de ceux qui n’ont plus rien depuis le premier jour ! J’en ai parlé à mon médecin.

Brigitte (France)

Nette amélioration depuis le premier jour ! J’ai encore des symptômes, mais 5 fois moins. Merci beaucoup.

Jacqueline (France)

Je vous remercie infiniment. Ce n’est pas une arnaque : les jambes sans repos de mon mari ont vraiment disparu dès le premier jour.

Ils ont éliminé leurs symptômes de jambes sans repos !

Gérald (France), 63 ans : résultats complets dès le premier jour !
Gérald souffrait de jambes sans repos depuis une vingtaine d’années. A l’époque, il avait pris des antidépresseurs pour lutter contre sa dépression après une séparation difficile. Apparemment, ce serait ça qui a déclenché son syndrome des jambes sans repos. Au début, le médicament que lui avait prescrit le neurologue fonctionnait très bien. Durant un ou deux ans, ses nuits étaient calmes. Mais après deux ans, les symptômes ont réapparu, et le médecin a augmenté la dose. C’est alors que les effets secondaires ont commencé. Puis, au fil des ans, les effets ont encore diminué, et les effets secondaires ont constamment augmenté. Gérald a alors arrêté ses médicaments pendant cinq ans : ce n’était pas non plus la solution, car quand on a des jambes sans repos, les médicaments sont souvent nécessaires. Les problèmes de Gérald s’aggravaient encore.

Il a alors cherché sur internet, et a découvert l’importance de solutionner le double problème chimique / électrique de sa maladie. Il a alors repris son médicament à dose plus faible et a neutralisé l’électricité statique des jambes avec cette méthode. Les résultats ont été complets dès le premier jour. Problème entièrement résolu…  

Sonia (Canada), 73 ans : symptômes nettement diminués. 
Sonia souffrait de jambes sans repos depuis plus de 30 ans. Elle a essayé plusieurs médicaments qui faisaient un certain effet, mais depuis plusieurs années, elle ne supportait plus leurs effets secondaires. Une cousine qui était enchantée de cette méthode, la lui a recommandée : dès le premier jour, Sonia a eu moins de symptômes, mais ils n’ont pas complètement disparu. Maintenant, elle a revu son médecin pour ajouter un peu de médicament à faible dose, afin d’éviter les effets secondaires. La combinaison des traitements chimiques / électriques a nettement diminué ses symptômes. Il sait bien qu’il ne guérira jamais, mais les symptômes sont désormais très supportables. Problème en partie résolu… 

Jackie (Belgique), 68 ans : débuts difficiles mais très bon résultat final. 
Jackie avait ses jambes sans repos depuis 3 ans, et refusait tout médicaments. A force de chercher des solutions naturelles qui ne lui donnaient pas de résultats, elle a enfin trouvé le site jambessansrepos.info, grâce auquel elle a appris l’importance de l’électricité statique. Elle a alors testé la méthode antistatique, mais au début elle n’était pas satisfaite. Elle nous a alors contactés, et nous lui avons indiqué un « plan B » qui lui a permis d’éliminer presque tous ses symptômes en quelques semaines. Problème finalement résolu… 

Alain (Guadeloupe), 24 ans : succès total dès le premier jour. 
Alain souffrait de jambes sans repos depuis l’âge de 18 ans. C’est un cas très précoce, et il n’est pas très fréquent que la maladie commence à cet âge. Mais cela arrive aussi. Après plusieurs années de souffrance, il avait même perdu son emploi. Malgré les médicaments, les symptômes étaient toujours là, et les effets secondaires également. Alors, il a cherché et testé des solutions naturelles, mais il n’a pas obtenu beaucoup de résultats. Il a tout essayé : l’acupuncture et l’hypnose lui ont diminué les symptômes de façon très intéressante, mais les effets ne duraient pas et les symptômes réapparaissaient après quelques semaines, voire quelques jours. Malgré cela, Alain ne désespérait pas de trouver une solution à son problème. Il était prêt à tout essayer pour se défaire de ce handicap. 

Un jour enfin, il trouve le site jambessansrepos.info, et lis attentivement les informations sur la neutralisation de l’électricité statique. Il a immédiatement décidé de tester, et dès le premier jour il s’est senti comme miraculé. Plus aucun symptôme ! Depuis, sa vie est redevenue normale. Il a retrouvé un emploi, encore meilleur. Problème complètement résolu…  

Sources :

1. Site www.sindromedaspernasinquietas.com.br de l’ABRASPI – Associação Brasileira da Síndrome das Pernas Inquietas, de l’Université Fédérale de São Paulo – Brésil.
2. Leticia S. Ferreira, Monalisa P. MottaAline S. HelouLeslie A. PortesFrancis M. FáveroAcary S.B. Oliveira, Vagner R. dos Santos – Estudo de tecnologia de redução de cargas iônicas (cargas estáticas) no corpo Humano – Editorarevistas.MacKenzie  v. 19 n. 2 (2019).
3. https://fr.wikipedia.org/wiki/Syndrome_des_jambes_sans_repos#Épidémiologie